Paranoïa (définition)

 

La notion de paranoïa recouvre un ressort psychologique courant (désigné par le terme populaire « faire une parano ») qui associe méfiance et susceptibilité excessives, et une pathologie psychique grave, d’abord identifié par la psychiatrie comme un délire chronique (fin du XIXe siècle), puis comme une forme de personnalité (au début du XXe siècle).

Chez les personnalités paranoïaques, la relation à la réalité est faussée, ce qui provoque des interprétations tendancieuses qui parfois se transforment en délire. Elles pensent subir des dommages de divers ordres, ce qui provoque une méfiance, des réactions agressives et une lutte active, ou, au contraire un repli.

La paranoïa pose un problème politique non négligeable, car, à tous les échelons sociaux (du petit groupe à l'État Nation), des personnalités paranoïaques cherchent à imposer un pouvoir autocratique et à entraîner les autres dans leur vision persécutive du monde.

La tendance « parano », consistant à se sentir lésé et à suspecter une intention mauvaise chez les autres, est très présente chez beaucoup de personnes. Elle peut donc facilement être mise en jeu, stimulée et exacerbée en particulier par le procédé consistant à désigner des ennemis, à suspecter des complots, désigner des responsables servant de boucs émissaires. Le procédé constamment employé est malheureusement efficace pour entraîner les masses et il est dangereux politiquement.

 


© 2020 PHILOSOPHIE, SCIENCE ET SOCIÉTÉ
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la licence  Creative Commons - Attribution - Pas d'utilisation commerciale - Pas de modification.
Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn