Rationnel (définition)

 

Le terme rationnel sera défini uniquement par rapport aux manières de penser. Même dans ce cadre restreint, la notion correspond à quelque chose d’assez flou et discutable. Généralement, on admet qu’une manière de penser est rationnelle, si elle a une forme acceptable logiquement, si elle se fonde sur des postulats acceptés dans le contexte savant de l’époque et enfin si elle est conforme au bon sens.

Le raisonnement doit s’enchaîner sans contrevenir à la logique. Autrement dit, si on le décompose selon la logique formelle, il sera valide et cela n’aboutira pas à un résultat faux. Un raisonnement rationnel est nécessairement conduit selon un enchaînement valide, contrairement à la rhétorique, qui est indifférente à la validité. L’ensemble doit être adapté à la situation et le raisonnement doit être accessible à l’argumentation en sa faveur, ou contre lui. 

On considère souvent que les postulats de départ d’un raisonnement rationnel doivent procéder d’un savoir admis et considéré comme sérieux, ce qui, de nos jours, correspond, pour une grande part, aux savoirs validés par les sciences. Ainsi, par exemple, on exclura comme point de départ une cause surnaturelle ou magique. L’irrationalité se définirait alors comme une régression vers des formes anachroniques du savoir évoquant des causes occultes ou magiques.

Cependant, il est à noter que cet aspect de la définition amène à une contradiction : un même raisonnement peut être qualifié de rationnel ou d’irrationnel selon le contexte culturel ou l'époque. Il paraît donc préférable de s’en tenir à la forme et non au contenu pour définir si un raisonnement est rationnel ou pas, et de juger séparément les postulats de départ, afin de dire s'ils sont acceptables ou inacceptables.

Au final, on pourrait dire qu’un raisonnement est rationnel s’il est conforme à la logique de base tout en dépassant la forme logique par sa richesse et sa souplesse : il fait intervenir des correctifs et des inflexions qui introduisent successivement de nouvelles données permettant le cheminement vers une conclusion.

Un raisonnement partant d’un postulat étroit et incongru, qui est conduit de manière logique mais fermée a peu de chance d’être rationnel. Par « rationalisme », on désigne des raisonnements pseudo-rationnels rigides partant de postulats faux ou inadaptés à la situation et qui restent inaccessibles aux contre-arguments. Le rationalisme est une pensée fermée qui pousse la logique jusqu’au bout … de la fausseté.

 


© 2017 PHILOSOPHIE, SCIENCE ET SOCIETE
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la licence  Creative Commons - Attribution - Pas d'utilisation commerciale - Pas de modification.

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn