Rationalité (définition)

 

La rationalité concerne la pensée lorsqu'elle prend une forme particulière. Elle est difficile à définir, car elle concerne plusieurs aspects complémentaires et procède d'un équilibre :

- Elle a trait à la forme du raisonnement. Un raisonnement est rationnel s'il procède de concepts clairement définis et d'un enchaînement démonstratif, c'est-à-dire dont l'aboutissement est nécessaire si l'on applique des règles de logique.

- Elle a trait aux concepts utilisés. Il faut aussi que les concepts sur lesquels porte le raisonnement soient réalistes, cohérents et adaptés à la situation et non fantaisistes ou absurdes.

- Elle a trait à la communication. La rationalité sous-entend un accord possible selon le raisonnement entre les hommes et non par adhésion croyante ou refus immotivé.

- Elle a trait aux postulats qui guident le raisonnement (par exemple, que la terre est sphérique et non pas plate), mais ceci est dicutable, car d'une époque à l'autre les postulats admis ne sont pas les mêmes et la rationnalité serait donc variable, ce qui est contradictoire. 

 

Dire d'une conduite qu'elle est rationnelle (ou pas) est un emploi abusif du terme, car une conduite est guidée selon certaines motivations et certains postulats qui sont arbitraires et relatifs. Il vaudrait mieux dire d'une conduite qu'elle est guidée (ou pas) par une pensée rationnelle appuyée sur des postulats qui sont, eux, des choix indémontrables. 

 


© 2016 PHILOSOPHIE, SCIENCE ET SOCIETE
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la licence  Creative Commons - Attribution - Pas d'utilisation commerciale - Pas de modification.
Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn