Fait - Phénomène (définitions)

 

Le terme phénomène, qui vient du latin phaenomenon, a été emprunté au grec φαινόμενον (apparence) et désigne ce qui nous apparaît du monde. Cette définition sous-entend implicitement une différence entre ce qui est perçu par l'expérience sensible (les phénomènes) et l'être véritable. Au moment de l'apparition de la philosophie moderne (au XVIIe siècle avec Descartes et Leibniz), le terme de phénomène désigne les faits empiriques.

Emmanuel Kant a signalé dans la Critique de la raison pure que nous connaissons la réalité par l’expérience qui est « un composé de ce que nous recevons des impressions sensibles et de ce que notre propre pouvoir de connaître produit de lui-même ». Dans une acception moderne, on définira donc le phénomène comme un donné empirique dont l’existence est attestée par l’expérience.

Le terme « fait » est équivalent à phénomène, mais on le réserve généralement pour des phénomènes contrôlés et précis. Les faits sont toujours en partie construits, grâce à la mise en œuvre de l’expérience, ou de l’expérimentation et de l'observation contrôlée pour les faits scientifiques.

Un fait existe (ou pas), il est objectivable (ou pas), il est quantifiable (ou ne l’est pas), il est conséquent (ou pas) à un autre fait, il est corrélé (ou pas) à d’autres faits, etc.. Bref, il a les qualités propres à ce qui est empirique.

Les faits scientifiques ont des caractères particuliers : ils doivent être décrits sans équivoque, si possible reproductibles, survenir dans des conditions précises et, mieux encore, mesurables. Les diverses sciences construisent divers types de faits (physiques, chimiques, biologiques, etc.) qui sont supposés être le résultat de divers processus, dont la théorie donne les lois ou propose des modèles selon les cas.

L’ensemble des faits constitue la réalité.