Psychiatrie (définition)


Le terme psychiatrie a été introduit par Johann Christian Reil en 1808, par accolement du grec psyche, qui signifie âme ou esprit, et iatros, qui signifie médecine. La psychiatrie est une branche de la médecine qui s’applique aux maladies psychiques, par opposition aux maladies organiques.

Ces maladies touchent le domaine flou de l’esprit, de la psyche, de la subjectivité. Maladie a un sens général, indiquant qu’il y a une perturbation produisant une souffrance, une désadaptation, une invalidation, voire la mort. Du point de vue nosologique, la maladie désigne une entité morbide, bien individualisée, définie par son étiologie, sa description clinique et son évolution dans le temps. En psychiatrie, les deux sens sont utilisés, car il n’est pas toujours possible de définir des maladies au sens nosologique.

La psychiatrie tire sa richesse de la diversité des origines étiologiques supposées des maladies psychiques qu’elle identifie empiriquement (principalement par la méthode clinique). Depuis quelle s’est individualisée, la psychiatrie a toujours oscillé, suivant les périodes et les auteurs, quant au privilège à donner à l’une des approches, plutôt neurobiologique et médicamenteuse, plutôt psychologique et relationnelle, ou plutôt sociale et culturelle. La tendance réductrice biologisante, qui veut faire de la psychiatrie une neurobiologie appliquée, s'est, depuis la naissance de la discipline, opposée aux courants d'inspiration psychologique et psychanalytique, donnant une prédominance aux facteurs relationnels. Le courant visant à mettre en avant les facteurs ethniques et socioculturels est resté plutôt marginal.

Le champ de la psychiatrie est extrêmement vaste et les pratiques diverses. Entre la pratique de la psychothérapie analytique en cabinet au profit d'un patient motivé qui vient régulièrement deux fois par semaine, et l'accueil en équipe d'un schizophrène placé en HDT pour une bouffée délirante, ou encore la prise en charge en CMPP d'un enfant en échec scolaire dont les parents divorcent, il y a des différences majeures.

Le travail du psychiatre peut être individuel ou en équipe, se faire en libéral ou comme salarié, il peut consister en consultations ponctuelles ou en suivis de longue durée pour le même patient, il peut être orienté préférentiellement vers la psychothérapie ou vers la prescription de médicaments, il peut concerner les adultes, les enfants ou les personnes âgées. Il y a une grande diversité des pratiques possibles en psychiatrie et celle qui sera choisie dépend des orientations prises par le praticien au cours de sa formation.


© 2020 PHILOSOPHIE, SCIENCE ET SOCIÉTÉ
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la licence  Creative Commons - Attribution - Pas d'utilisation commerciale - Pas de modification.

 

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn