Univers (définition)


Le terme d'Univers est souvent utilisé pour désigner la partie du Monde connue grâce aux sciences. C'est le sens que nous retiendrons. Il suppose plusieurs idées complémentaires, telles que l'autonomie, l'unité et le déterminisme. Il s'agit de l'universae res, l'ensemble des choses et des processus connus, considérés comme existant par eux-mêmes.

Il y a une unité dans l'Univers, au sens où les mêmes lois se retrouvent partout. Par exemple, la gravité fait effet aussi bien sur Terre quand on porte un poids que dans une galaxie située à des millions d'années lumières. Il y a une autonomie de l'Univers, car les choses, faits, événements existent, interfèrent, évoluent par eux-mêmes indépendamment des souhaits humains et des volontés divines. L'Univers est déterminé, neutre, sans caprice. Son ordre lui est immanent, il est exempt de miracles, de forces occultes, d'interventions divines, de maléfices, d'actions magiques. Le concept d'Univers est lié à la sécularisation du Monde.

Le terme se définit aussi par différenciation des idées de Nature et de Monde.

Le concept d'Univers aide par sa neutralité à éviter les querelles et oppositions liées à l'idée de Nature. Qui dit Nature, dit non-Nature (surnature, transcendance, idéalité, société), par contre qui dit Univers ne sous-entend pas non-Univers. La Nature, d'abord magique, peuplée de Dieux, est devenue une Nature matérialiste du XIXe siècle pour, maintenant, désigner plutôt l'environnement terrestre et surtout vivant lorsqu'il est (encore) autonome et survit aux effets techno-industriels de l'Homme. Acception à laquelle nous nous tenons dans ce vocabulaire.

Dans le langage courant, Monde et Univers sont généralement confondus. Il faut toutefois distinguer l'idée englobante d'un tout, de la réalité telle qu'on arrive à la concevoir progressivement au fil des avancées du savoir. Pour cela, nous dirons que l'Univers est situé dans les limites du connu et par là se distingue du Monde, qui est l'idée de la totalité. Même il y a une extension progressive du savoir sans limitation précise, ce qui est connu ne peut équivaloir à la totalité. Le concept d'Univers note la limite du savoir humain sur le Monde.


© 2020 PHILOSOPHIE, SCIENCE ET SOCIÉTÉ
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la licence  Creative Commons - Attribution - Pas d'utilisation commerciale - Pas de modification.

 

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn