Nature - Culture (définition de l'opposition)

 

La dualité nature/culture est présente depuis le début de la civilisation et sert à situer la place des Hommes de la Société par rapport à ce que chaque civilisation perçoit et conçoit de l'Univers environnant.

Cette opposition entre Nature et Culture est une thèse ontologique qui distingue deux formes existence, l’une naturelle, l’autre culturelle.

Les conceptions sur le rapport des deux ont énormément varié au cours de l'histoire et selon la civilisation concernée, allant de l’inclusion, à la différenciation douce et continue, jusqu’à l’opposition radicale. La thèse dite « naturaliste » inclut l’Homme et la société dans la Nature et la thèse « culturaliste » les distingue.

Le problème inclut généralement un troisième terme, celui du surnaturel, des forces occultes, des Dieux et Génies, ou du Dieu des monothéistes, ce qui en fait un problème métaphysique. Il y aurait trois formes d'existence dans le monde : naturelle, surnaturelle, humaine et culturelle.

Les relations supposées entre elles ont changé : le surnaturel ou les dieux peuvent être présents dans la nature ou au-delà, au-dessus dans la sphère idéale de la transcendance (le surnaturel), mais pouvant intervenir. C’est grâce à la séparation radicale de la Nature et du surnaturel que la modernité et la connaissance scientifique se sont produites.

L’opposition, ou la fusion, entre nature et culture est une donnée idéologique qui a une force et un effet civilisationnel certain. Mais le philosophe, au titre d’une réflexion autonome, peut prendre de la distance.

Plutôt que de considérer la relation culture/nature comme un problème par rapport auquel il devrait se prononcer, il peut le voir comme une idée effective, mais sans pertinence pour lui. C’est une conception humaine traditionnelle, un héritage mythique, constituant un problème inadéquat pour penser le Monde et à remplacer par d'autres problèmes plus intéressants, à savoir :

- D'un point de vue pratique, la relation de l'Homme et son environnement terrestre avec les modifications écologiques qui s'ensuivent. La Nature est à concevoir comme l'environnement au sein duquel l'Homme et la Société s'insèrent et avec lequel ils interagissent concrètement.

- D'un point de vue ontologique, il faut éviter l'idée de Nature et la remplacer par celle de niveaux, ou formes d'existence, physique, biologique, cognitivo-représentationnel et social et concevoir comment ils interagissent.

- D'un point de vue métaphysique, le mieux est de se taire.

Philosopher ne consiste pas à donner son avis sur tout, mais au contraire à désigner certaines questions comme n'étant pas pertinentes, car elles engagent dans des controverses sans aboutissement, ce qui est le cas de l'opposition ontologique et métaphysique entre nature et culture.

 


© 2020 PHILOSOPHIE, SCIENCE ET SOCIÉTÉ
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la licence  Creative Commons - Attribution - Pas d'utilisation commerciale - Pas de modification.

 

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn