Bien (définition)

 

Dans le langage courant, le bien désigne ce qui est jugé favorable, correct, que l’on approuve et qui apporte une satisfaction.

La métaphysique a fait du bien une entité abstraite générale. Au IIIe siècle en Perse, les manichéens opposaient le bien et le mal. Dans la religion chrétienne, le bien a été situé comme ce qui continue l’œuvre de Dieu, jugée nécessairement bonne.

Une philosophie réaliste et rationnelle rapporte le bien à l’homme et à ses actes. Mais cela ne suffit pas, la définition du bien demande une réflexion éthique qui hiérarchise les principes et définisse le ou les principes supérieurs dont les autres découlent. Selon l'éthique adoptée (épicurienne, stoïcienne, etc.), la définition du bien variera. La plupart se rejoignent pour affirmer que la vertu - condition d'une vie bonne - est le souverain bien.

Dans le cadre d’une éthique humaniste, faire le bien, c’est agir individuellement et collectivement de façon à créer les conditions de vie, de santé, de dignité, de liberté, pour chaque homme. Faire le mal, c’est l’inverse, c’est détruire intentionnellement l’humanité en l’homme (voir Mal).

Le bien n'est pas spontané, il demande des actes, sous-tendus par une intentionnalité individuelle et des institutions politiques qui le réalisent concrètement. Bien agir ainsi suppose une intentionnalité visant à respecter et, si besoin, à défendre les valeurs humaines (voir Humanité).

 


© 2019 PHILOSOPHIE, SCIENCE ET SOCIÉTÉ
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la licence  Creative Commons - Attribution - Pas d'utilisation commerciale - Pas de modification.