Mal (définition)

 

Dans le langage courant, on qualifie de mal ce que l’on réprouve, ce qui fait souffrir, et qui semble découler d’une intentionnalité.

Le mal a de tous temps été interprété par la religion et pensé de façon métaphysique. Au IIIe siècle en Perse, les manichéens opposaient le bien et le mal. Dans la religion chrétienne, le mal a été personnifié par le diable (le Malin) et déclaré lié à l’imperfection de la créature humaine et au péché. On peut contester qu’il y ait un mal général, un mal ontologique, ayant une existence propre. C’est un présupposé métaphysique indémontrable. La métaphysique du mal cache une réalité, celle des actions néfastes des individus et des groupes sociaux envers les autres hommes.

Pour Baruk Spinoza, on doit plutôt considérer ce qui est mauvais pour nous humains. Cette acception anthropocentrique est justifiée, car ce qui est mal concerne l’homme et il est désigné comme tel par l’homme. Le mal, dans une philosophie rationnelle et non métaphysique, se définit, dans le cadre d'une éthique humaniste, par l'irrespect des valeurs humaines (voir Humanité).

Le mal désigne les conduites qui causent la mort, la souffrance, la misère, l’indignité, telles que le meurtre, la torture, les agressions diverses, l'exploitation, l'asservissement, le vol, le viol, l'humiliation, le harcèlement, etc. Faire le mal, c’est se conduire d’une façon qui dégrade la vie humaine. Le mal est intentionnel et imputable à une personne, ou à un groupe social, ou à un État, qui n’ignorent pas les conséquences de leurs actes.

Un désastre non intentionnel, dû à l’environnement naturel, peut difficilement être qualifié de mal, même s’il cause des dommages aux hommes. Causer du tort et faire le mal sont des événements différents qui ne doivent pas être confondus. Le mal suppose une intentionnalité destructrice, mortifère.

Cette définition a un côté positif : puisque le mal n'est pas un entité abstraite, mais vient des conduites humaines et sociales nocives, il peut être combattu et endigué par des règles et des institutions sociales ou politiques adaptées.

 


© 2019 PHILOSOPHIE, SCIENCE ET SOCIÉTÉ
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la licence  Creative Commons - Attribution - Pas d'utilisation commerciale - Pas de modification.