Folie  Maladie mentale (définitions)

 

Le mot « folie » fait partie du vocabulaire littéraire et philosophique (philosophie morale) qui qualifie les conduites déraisonnables, absurdes, outrancières, inefficaces, qui nuisent à soi-même et à autrui, ou disconviennent à l’ordre social. La folie est généralement associée à une peur, mais aussi curieusement parfois valorisée comme si elle dévoilait une profondeur cachée de l’homme.

Comme représentation socioculturelle, la notion de folie est de nature idéologique, elle s’intègre au corpus plus ou moins normatif d’une époque désignant l’anormal, l’inconvenant, ce qui génère un désordre ou au contraire révélerait génialement une dimension cachée.

Reprise dans le domaine médical au XVIIIe siècle, la notion a été progressivement démantelée en diverses folies partielles, puis abandonnée pour des maladies plus précises : manie, mélancolie, névroses, psychoses, etc. De nos jours, en psychiatrie, on parle de "maladie mentale". Ce terme est tout aussi critiquable, car il fait référence au « mens », à l’esprit, qui serait atteint d’une maladie. Or, l’existence de maladies de l’esprit est pour le moins discutable. Comment l'esprit, au sens d'une substance spirituelle, pourrait-il être malade ? Et si ce n'est pas une telle substance, qu'est-ce qui est malade : la pensée, le vécu, l'entendement ?

En ce qui concerne le domaine de la psychopathologie, les deux termes de maladie mentale et de folie sont inappropriés et il paraît préférable d’utiliser une périphrase comme « dysfonctionnements psychiques entraînant une souffrance et une invalidation », d'usage moins simple, mais aussi moins litigieux.

De tels dysfonctionnements ont pour conséquence un vécu émotionnel pénible, des relations aux autres difficiles, un défaut de socialisation, une invalidation, des symptômes et des traits de caractère pathologiques. L'origine de la pathologie psychique est variable. Elle peut être événementielle et relationnelle, biologique et génétique, ou encore d'origine sociale ; tous ces facteurs pouvant d'ailleurs se combiner et se cumuler.

Pour une vue d’ensemble du domaine de la psychopathologie, voir l’article : Comment se repérer en psychopathologie ?

 


© 2018 PHILOSOPHIE, SCIENCE ET SOCIÉTÉ
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la licence  Creative Commons - Attribution - Pas d'utilisation commerciale - Pas de modification.