Représentation (définition)

 

L’étymologie latine repræsentare signifie rendre présent. Elle ne suffit pas à expliciter le terme, car représenter produit une présence particulière, qui tient lieu d'autre chose, qui se substitue à un original. En son sens premier, représenter c’est présenter en remplacement d’autre chose.

Sur le plan cognitif, la représentation permet de redoubler sous une forme symbolique divers types de données, en particulier en utilisant les divers langages dont l'homme dispose.

Ceci demande une capacité cognitive particulière et spécifique dite représentationnelle, qui joue un rôle décisif pour la pensée humaine et pour la cognition en général. Elle permet de dédoubler, de différer, de réverbérer et de lier des données entre elles. C’est ce qui donne ce que Jean Piaget nomme la « fonction symbolique », qui est d’une singulière importance, car l’homme vit dans un univers représentatif. La capacité représentationelle de l'homme produit des faits symboliques, non concrets, mais qui existent dans la réalité empirique et qui ont une effectivité.

Cette capacité fonctionnelle joue sur divers plans de la cognition. Elle est particulièrement déterminante pour le langage. Les langages (verbal, imagé, musical, gestuel) ne pourraient être mis en œuvre sans cette fonction, car ils ont pour fondement de relier des formes signifiantes plus ou moins complexes à des signifiés divers (perceptions, notions, concepts) plus ou moins sophistiqués.

La capacité de représentation est générée par le niveau cognitif, que nous nommons chez l'homme, au vu de l'importance majeure de la représentation, « niveau cognitivo-représentationnel ».

 


© 2018 PHILOSOPHIE, SCIENCE ET SOCIETE
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la licence  Creative Commons - Attribution - Pas d'utilisation commerciale - Pas de modification.