Imprimer
Affichages : 17151


Rationnel (définition)

 

La critique des idéalités métaphysiques et le développement des sciences, a poussé la philosophie à redéfinir les conditions de la rationalité par la validité formelle de la pensée. La vérité du raisonnement ne s'obtient plus par la conformité de l’activité de l’esprit à un ordre métaphysique du monde, mais par le respect de règles de pensée.

Dans le cadre des formes de la pensée, le qualificatif rationnel correspond à quelque chose d’un peu flou. On peut dire que la pensée devient rationnelle lorsqu'elle prend une forme qui associe plusieurs aspects complémentaires et en équilibre :

- Les concepts utilisés sont clairement définis et sont cohérents entre eux.

- Les enchaînements sont démonstratifs, c'est-à-dire conformes à des règles logiques.

- Les concepts sont adaptés au problème (ils ne sont pas hétéroclites, fantaisistes ou importés d'autres domaines sans précaution).

- Les postulats qui guident le raisonnement sont admis par la communauté savante au moment du raisonnement.

Notons que d'une époque à l'autre, les postulats admis ne sont pas les mêmes. Par exemple, on ne peut plus considérer comme rationnel un propos qui part du principe selon lequel le monde serait composé de quatre éléments (l'air, l'eau, la terre et le feu), ou que la Terre serait plate et située au centre de l'Univers.

Dans le cadre de la rationalité, un raisonnement est clair, communicable, reproductible et peut être démenti par toute personne capable intellectuellement de le suivre (s'il contient des failles ou des erreurs). Il est donc partageable, ou réfutable, sans arbitraire, au vu de sa qualité et des postulats de base. A contrario, un raisonnement rationnel n’est pas conduit selon une juxtaposition de propositions enchaînées par glissements stylistiques. Il n'utilise pas d'argument d'autorité, ni de ruse rhétorique. Il ne s’appuie pas sur des formes anachroniques du savoir, ni n'évoque des causes occultes ou magiques.

De nombreux problèmes humains sont complexes et traités en vue d'une fin, si bien que le raisonnement y afférant s’appuie toujours sur un savoir préalable et vise un but. Le résultat dépend de la qualité du savoir et demande des choix par rapport au but. Appliquer un raisonnement rationnel dépasse la simple logique et comporte divers jugements permettant le cheminement vers une conclusion.

Miser sur une pensée rationnelle ne sous entends pas que l'Univers soit rationnel, mais que la manière de l'aborder peut l'être. On peut penser de manière rationnelle sans être rationnaliste. Une pensée est rationnelle lorsqu'elle utilise des concepts clairement définis et procède par enchaînement démonstratif dont l'aboutissement est nécessaire, car il suit des règles logiques (sans nécessairement avoir un formalisme logique strict).