Esprit (définition)

 

Le terme d'esprit est polysémique et difficile à employer sans provoquer de confusion. Même en s'en tenant aux époques moderne et contemporaine, il est impossible de définir l'esprit de manière simple et univoque, car c'est une notion qui dépend totalement du contexte épistémique dans lequel elle est employée.

Dans une optique traditionnelle, l'esprit correspond à une transcendance en rapport avec le divin à laquelle l'homme accède partiellement. Dans la philosophie d'inspiration cartésienne, l’esprit est la substance non étendue, qui se manifeste subjectivement par la pensée.

Chez Kant, le mot Geist désigne « la faculté de présenter des idées esthétiques » et se réfère à une intuition pour laquelle on ne peut jamais trouver un concept adéquat. Il renvoie à un débordement du concept par l’intuition. L'esprit n'est ni la raison et ses idées, ni l'entendement et ses concepts.

Pour Hegel, l'Esprit se réalise dans le monde culturel et social, dans l'histoire, qui s'expriment à travers elle. C'est la pensée qui devient réalité en produisant les différents aspects de l'ordre culturel, l'ensemble des lois régissant la conscience collective. Il est le lieu de l’éthique, des lois et des coutumes.

Avec la philosophie de l'esprit, branche de la philosophie analytique, l'esprit est (généralement) considéré comme « mental », il est constitué par les états, événements et processus mentaux, ainsi que les facultés, fonctions et opérations psychiques.

On pourrait multiplier les définitions, car chaque grand courant de pensée et presque chaque philosophe utilise la notion à sa manière et lui donne un sens différent.

Dans une optique rationnelle et réaliste, on peut dire que ce qui est couramment nommé "esprit", ce sont les capacités intellectuelles (intelligence, pensée, représentation) de l'homme dont on peut supposer qu'elles sont générées par le niveau cognitivo-représentationnel qui émerge par complexification du niveau neurobiologique.

L'utilisation du terme "esprit", à la fois flou et connoté sur le plan métaphysique, n'a rien d'obligatoire pour qui n'est pas idéaliste.


© 2016 PHILOSOPHIE, SCIENCE ET SOCIETE
Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la licence  Creative Commons - Attribution - Pas d'utilisation commerciale - Pas de modification.

Abonnement à Philosophie, science et société

Cet abonnement sert uniquement à être informé de la parution d'un nouvel article dans Philosophie, science et société.