Les qualités sensibles sont-elles la clé du vivant. C'est la question que se pose Michel Troublé

La sensiblité est probablement une capacité opérative irréductible à toute interaction physico-chimique et, en même temps, compatible avec les lois physiques, contrairement à ce qu’affirme le philosophe des sciences Daniel Dennett. Elle constitue un caractère essentiel à la dynamique des structures vivantes et des processus cognitifs. À ce titre, elle est peut-être l'une des clés permettant de comprendre la spécificité du vivant. 

chienrobot

→  TROUBLÉ Michel. Les qualités sensibles, clé du vivant

 


Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Abonnement à Philosophie, science et société

Cet abonnement sert uniquement à être informé de la parution d'un nouvel article.