La constitution de l’Univers peut être conçue en termes de niveaux d'organisation de complexité croissante. En accompagnement du concept d'organisation, une idée simple a été avancée : les diverses organisations procéderaient les unes des autres, elles s’engendreraient par complexification progressive (si les conditions le permettent). Le passage d’un type d’organisation à l’autre se ferait selon un processus qui a été appelé émergence.

Sur le plan ontologique, l'émergence conduit à supposer une dynamique entre les formes d'existence possibles, ce qui explique la diversification de l'Univers. Avec ce concept, il est possible de concevoir un Univers dynamique et pluriel, ce qui s’oppose au monisme et au dualisme substantialistes qui cherchent à ramener l’existence à une ou deux substances homogènes et fixes.

La conséquence ontologique du concept d'émergence est importante. Elle suppose un Univers évolutif, mais aussi involutif. Si une complexification supérieure peut se former, elle peut aussi disparaitre ! Ce qui doit donner à réfléchir sur la fragilité du vivant et de ses formes les plus évoluées.

Voir l'article : L'émergence concept ontologique ?