Imprimer


DésinformationUn nouvel enjeu est apparu dans nos sociétés connectées, la lutte contre la désinformation massive. Nous nous limiterons ici à la désinformation scientifique. Personnellement, je reçois sans cesse des mails visant à déstabiliser et décrédibiliser le savoir sérieux concernant le coronavirus, les vaccinations ou le réchauffement climatique.

Lutter contre la désinformation demande deux choses : 1/ comprendre la valeur de vérité de la science 2/ distinguer entre énoncés scientifiques et énoncés pseudoscientifiques (ou carrément mensongers et manipulateurs).

Comprendre ce qu'est la connaissance scientifique, comprendre pourquoi elle apporte des informations sérieuses et réalistes, déceler ce qui est scientifique, ou ne l'est pas, ou l'est faussement, exige une formation. Il faut avoir une réponse minimale à la question « Qu’est-ce que la science ? », et ensuite juger si les informations données y sont conformes. Or, ce second problème est très difficile, voire impossible à résoudre, même pour une personne avertie, si elle est étrangère au domaine concerné, sans l'aide des gens sérieux et compétents.

En effet, nul ne peut s'improviser spécialiste et vérifier par soi-même les données et les expériences. Il faut se fier à un réseau de personnes compétentes et voir si elles apportent un faisceau d'arguments concordants et vraisemblables. Ce qui implique d'avoir confiance dans le corps professionnel des scientifiques. Cette confiance, certains illuminés de la méfiance complotiste et quelques "usines à trolls", dotés de gros moyens, tentent de la saper. Je remarque, dans les mails aguicheurs et contradictoires que je reçois, qu'il s'agit moins d'affirmer une opinion, que de provoquer un doute et un affolement, pour discréditer le sérieux et la compétence.