« Aucun élément statistique ne permet de constater une détérioration du pouvoir d’achat des Français, ni une hausse des inégalités de revenu, depuis 30 ans. La hausse de la taxation des hauts revenus, des dépenses sociales et celle, plus légère, des revenus alloués au travail l’expliquent en partie.

Les données montrent qu’il n’y a pas de tendance négative en matière de pauvreté, d’inégalités de revenu, de mobilité sociale ou d’inégalité d’espérance de vie entre groupes sociaux. La situation s’avère assez stable depuis 30 ans, notamment grâce à la plus grande progressivité du système d’imposition.

Pour améliorer ce qui peut l’être, encore faut-il éviter de se tromper de constat général. L’histoire du vingtième siècle regorge de faux diagnostics produisant plus de désordres et de souffrances que le soi-disant mal qu’ils devaient combattre .» (Guillaume Bazot)

Rappeler cela est bien nécessaire, tant la critique et le catastrophisme règnent en notre pays. De nombreux médias, dont certains spécialisés dans ce domaine, se livrent au dénigrement systématique. Je cite en vrac : l'inquiétude de la population, creusement de inégalités, casse-tête pour les fins de mois, défaillance de l'État, augmentation de la misère, coût de la vie exorbitant, chômage catastrophique. En France, on semble spécialisé en critiques négatives et décourageantes. Une idéologie de la négativité s'est emparé des médias et des réseaux sociaux.

 

Pessimisme 

 

BAZOT, Guillaume. Les inégalités s’accroissent-elles vraiment ? Niveau de vie, mobilité sociale et répartition en France. In : La vie des idées. 2 juin 2020. https://laviedesidees.fr/Les-inegalites-s-accroissent-elles-vraiment.html

 

Submit to FacebookSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn